vendredi 16 septembre 2011

KUU est à l'atelier



Le collectif KUU by Meyer & Sigg s'installe pour quelques jours dans l'atelier d'Ivan le temps de nouvelles expérimentations plastiques.
Au programme :

• Une belle série de quatrièmes de couverture des numéros 0 et 1. le numéro 2 est à l'imprimerie Escourbiac à Toulouse et sera présenté à l'occasion du prochain Salon de la Revue à l'Espace des Blancs Manteaux - 75004 Paris, du 14 au 16 octobre 2011. Quelques abonnés veinards auront certainement le plaisir de le découvrir en avant première. Je n'en dis pas plus pour le moment, mais de belles surprises en perspective... Nous animerons également le samedi 15 octobre entre 13h et 14h30 une conférence sur le thème "KUU, un creuset de créativité en partage" afin de présenter l'aventure éditoriale que nous poursuivons maintenant depuis bientôt 2 ans.



• La réalisation d'une série de moyens formats et d'une toile de plus grand format (100 x 100) qui partira très prochainement pour le Japon et l'exposition organisée par Ningen Ten sur le thème "Reconstruction - Message d'espoir". Une fois de plus nous bousculons notre façon de travailler en intervenant à tour de rôle, mais de façon répétée sur chaque toile. Exercice déstabilisant mais qui permet le surgissement de nouvelles images, la surprise et l'étonnement. Cela ne se fait pas sans une certaine tension (intérieure), un sens nouveau des responsabilités face à notre travail et souvent une grande fatigue en fin d'après midi...



Salon de la Revue
48 rue Vieille-du-temple 75004 Paris
le vendredi 14 octobre de 20h à 22h, le samedi 15 octobre de 10h à 20h et le dimanche 16 octobre de 10h à 19h30.

13h00-14h30, salle Jean José Marchand
« KUU, un creuset de créativité en partage » : KUU c'est le vide en japonais. KUU n’a aucun but ni attente. Chaque exemplaire de KUU, revue d’art semestrielle, est un objet d’art unique réhaussé d’une œuvre collective originale signée par Meyer et Ivan Sigg, artistes peintres et graphistes n'ayant ni méthode, ni clés, ni discipline à proposer. Ils présenteront cette aventure artistique et éditoriale autodistribuée, sans publicité, ni financeur, démontrant la complémentarité entre édition numérique et édition papier : échanges avec d'autres artistes, travaux de recherches plastiques et graphiques, de mise en page et de typographie, de création postale, de métamorphoses de unes de journaux et magazines… et tenteront de montrer en direct l'énergie émancipatrice générée par la création collective.

2 commentaires:

  1. TRIGLIA9:43 PM

    BRAVO ET BON SUCCÈS !!!

    RépondreSupprimer
  2. Donne envie les photos !
    A une prochaine fois.

    Virginie

    RépondreSupprimer