dimanche 4 septembre 2011

Back in town

Dimanche 28 août 2011 - 21h
Retour un peu chaotique d'Essaouira.
Certes, nous sommes bien un peu surpris par l'absence de voiture, de gens et de lumière lorsque le taxi nous laisse sur le parking de l'aéroport. Le lieu est fantomatique... Arrivé à la porte du bâtiment, les quelques très rares membres du personnel présents sur place nous expliquent que notre vol en direction de Paris avec escale à Casablanca a été annulé et que le dernier vol pour Paris avant jeudi prochain est parti ce matin...
Vous auriez du être prévenus... Pas de coup de fil, d'email ?
Non, rien...
Nous ne sommes pas les seuls. Deux canadiens, dont l'un a la cheville foulée et se sert du chariot à bagages comme d'un fauteuil roulant, arrivent quelques instants plus tard. Pas d'affolement dans ce lieu étrangement calme. Ça discute tranquillement à l'extérieur. Il fait chaud et pour une fois il n'y a pas de vent. Les brumes étant restées accrochées à la côte, le ciel est ici complètement dégagé et pour la première fois depuis notre arrivée offre un spectacle grandiose d'étoiles et de constellations. Un représentant de Royal Air Maroc a été prévenu et doit rejoindre rapidement l'aéroport depuis Essaouira. On s'installe, dehors, sur les plots qui longent le terminal...
L'affaire s'arrange très rapidement et sans complication. Un taxi est mis à notre disposition et nous déposera à Marrakech, à l'hôtel Atlas où une chambre a été réservée. Nous prendrons un vol direct pour Paris demain matin à 9h10.
Trois heures de route en pleine nuit pour rejoindre Marrakech... Nous croisons quelques villages faiblement éclairés et quelques piétons, vélomoteurs ou animaux surgissent parfois devant les phares de la voiture. Les gamins improvisent des terrains de foot en plein milieu de la nationale, le taxi avance à coups de klaxon. Je finis par m'endormir...
Il est deux heures du matin lorsque nous rejoignons la grande ville aux trottoirs encombrés, grouillante de monde. De la terrasse de notre chambre d'hôtel nous observons la piscine avec envie. La nuit sera courte. Dans trois heures il faudra se lever, prendre notre petit déjeuner et rejoindre l'aéroport.
Taxi, avion, métro, RER, bus et nous voilà à la maison. Nous sommes le lundi 29 août, il est 16h.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire