jeudi 17 mars 2011

J'écris aux filles de Corbas



Bonjour à toutes,
je vous écris aujourd'hui suite à une invitation de mon ami peintre Ivan Sigg et quelques mails dont celui de Gérard Picot, quelques encouragements électroniques qui me ramènent au papier et c'est tant mieux ! (...)




Appel pour l'envoi d'art postal (Mail art) aux détenues de la Maison d'arrêt de Corbas

Bonjour,
Ici la Déraisonnable et Géniale Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne !! qui aura lieu les 16 et 17 avril prochains sur le thème "Filles et garçons naissent égaux, certains plus que d'autres"

Depuis dix ans, nous avons mis en place un atelier d'art postal en direction de la prison pour femmes de Montluc à Lyon, permettant un échange considérable entre les détenues et plus de deux cents illustrateurs.

La prison Montluc a fermé et les détenues ont été transférées à Corbas. Elles ne s’appellent plus les Zunes mais Les Filles pour rester dans le thème.

Et voilà pourquoi nous faisons appel à vous !
Vous seul(e)s êtes capables de manier les crayons, pinceaux, de plier; coller, froisser et donc réaliser un art postal sublime…tout cela sans forcément attendre une réponse en retour…

Les destinataires de ces arts postaux sont :

Les Filles de Corbas
BP 351
69 962 Corbas Cedex

Ainsi, nous laissons libre cours à votre imagination…
Toutefois, quelques règles à respecter…
Votre art postal portera sur le thème filles & Garçons"
Le courrier est ouvert donc pas de propos intempestifs susceptibles de mettre en délicatesse nos destinataires mais plutôt un texte sur vous, un texte de vous, un poème que vous aimez, un haïku...

Ce message ne s'autodétruira pas, vous pouvez même le photocopier, le scanner, le recopier, le diffuser sur la toile et le faire passer à vos amis créateurs…

Vos envois réceptionnés à la maison d'Arrêt de Corbas seront exposés pendant la Fête du Livre, les 16 et 17 avril sur l'espace "auteurs"

J'interviens en prison depuis 15 ans et sais combien ce genre d'initiative est bénéfique aux détenu(e)s.

Merci de prendre sur votre temps et sur votre talent.
Bien à vous,
Gérard PICOT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire