dimanche 6 février 2011

Ballade...





Aubervilliers la chinoise et ses commerces de gros, sa danse du dragon, claquements de pétards, odeur de poudre, au rythme des tambourins le nouvel an chinois se fête. Aubervilliers l'ouvrière, ses grues girouettes, ses friches industrielles et ses éternels travaux. Aubervilliers et ses architectures bigarrées, ses maisonnettes adossées aux immeubles, son marché, ses cafés...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire