vendredi 5 novembre 2010

Pola is beautiful


Paris, Cité de la musique

Il est séduisant le pola dans son format carré qui contient les perspectives, son cadre blanc passé, sa petit ombre portée, son halo lumineux au centre, son grain exagéré, ses couleurs passées, son cadrage aléatoire. Autant de défauts qu'il est capable de retourner en qualités et en surprises. Il témoigne de nos petits instants de vie, de nos regards furtifs, il s'attache au détail.
On en fait plus des polas, des vrais, mais il existe des tas de moyens de contourner cette absence. L'un d'eux, pour les utilisateurs d'iPhone, est une application du nom de ShakeitPhoto (mais il existe des tas d'autres solutions, suivant son moyen de prise de vue, pour arriver à un résultat similaire). Alors on en profite, on en abuse !

Allez voir ce que ça donne quand Ivan Sigg nous raconte la Bretagne ou Jean-François Vallet l'écorce des arbres...


Paris, Cité de la musique

1 commentaire:

  1. Salut Eric, content que les ShakeItPolas forestiers t'aient plu ! Riche trouvaille que cette appli qu'Ivan m'a poussé. Et chouettes aussi tes polas de la cité de la musique, encore un lieu que tu me donnes envie d'aller voir, ça fait 2 en peu de temps ! A bientôt.

    RépondreSupprimer