mardi 22 décembre 2009

Variations autour de l'illustration de Mattoti




Je repense à Avatar de James Cameron comme un bonbon doucement acidulé qui n'en finit pas de fondre au fond d'un regard de verres polarisés. Si souvent la 3D a été utilisée pour combler de façon spectaculaire l'espace entre le spectateur et l'écran, James Cameron l'utilise, lui, avec beaucoup plus de finesse, donnant à son image un relief judicieusement nuancé (obtenu parfois aussi par des profondeurs de champs ajustées à la perfection) sans abuser des possibilités "tape dans l'oeil", jouant avec une vaste gamme de couleurs, de reflets et d'ombres. Son monde en devient d'une intense richesse, vivant, entre rêve et réalité, image dessinée ou numérique, le tout formant un ensemble totalement cohérent. Même si l'histoire reste assez banale et complètement prévisible, le plaisir de l'oeil, lui, est à son comble.

2 commentaires:

  1. Salut l'ami blogger !

    "Avatar", bien que je ne l'ai pas vu, me parait fadasse. Il a été tellement annoncé comme étant révolutionnaire, autant par son budget (après "Titanic", le + gros de toute l'histoire du cinéma) que par l'utilisation d'un nouveau procédé de 3D, que tout ce tapage médiatique ne m'inspire guère. Peut être que je e trompe mais ni l'argent ni le numérique ne font une bonne oeuvre.

    Joyeux noël à toi aussi. C'est un peu tard mais voudrais tu être de notre pour notre classement 2009 ? Rien de + simple : envoie-moi tes 10 films, bd et disques préférés sur mon mail avant le 31 décembre. Nous, c'est à dire JM du blog G.O.D et moi-même, allons publier nos best of réciproque sur nos blog le 31 au soir ou le 01 janvier. Ce serais cool de confronter nos coup de coeur et peut être découvrir certaines oeuvres passées à la trappe de notre curiosité.

    A +

    RépondreSupprimer
  2. Les films à gros budget et les blockbusters ne m'ont jamais attiré dans les salles et ce sont souvent des films bien plus marginaux qui retiennent mon attention. Je parle rarement de cinéma sur mon blog, comme je parle rarement de littérature, de bandes dessinées, de musique, d'art et de culture en général. Je ne sais pas faire cela et je ne partage en général qu'une sensantion, un état d'esprit dans lequel m'a laissé la rencontre avec une oeuvre d'art, un travail créatif. Pour avoir vu Avatar, je tenais juste à dire, qu'au delà des millions de dollars, du marketing, de la pub et de tout le matraquage médiatique dont a bénéficié le film, il se passe visuellement quelque chose qui me semble être très réussi et d'importance dans la l'histoire du cinéma, un bouleversement... Ça ne va pas chercher plus loin et il me semble dommage de passer à côté pour de mauvaises raisons (si mon fils de m'avait pas demandé de l'accompagner je n'aurais peut-être vu ce film que dans quelques mois, années...).
    Voilà pourquoi je risque également d'avoir beaucoup de mal a faire un "best of" de mes 10 meilleurs films, bds et disques en 2010. Ayant une approche très globale de la "culture" et non linéairement inscrite dans le temps, je peux complètement passer à côté de certaines choses (sans pour autant ignorer leurs présences), me les garder pour plus tard. C'est un peu différent pour la musique... (déjà parce que j'écoute beaucoup de musique, je suis un grand auditeur de radios également, donc la musique vient à moi, je ne peux pas l'éviter...). Je me risquerai donc peut-être à la liste pour la musique!!
    En tous cas bravo à toi pour ce que tu fais sur ton blog, j'ai beaucoup de plaisir à parcourir tes chroniques et à souvent y faire de belles découvertes!!!

    RépondreSupprimer