mardi 16 avril 2013

Parution de "La Traductière n°31"


"Etreindre le vide" - Acrylique, collages, pastels et feutres poscas / Papier - 30 x 42 cm

Le numéro 31 de "La Traductière", Poèmes que nous sommes / Our Selves as Poems, revue franco-anglaise de poésie et d'art visuel, parait en ce mois d'avril 2013. Le collectif KUU by Meyer & Sigg y a réalisé pour l'occasion deux dessins pour illustrer les poèmes de Shizue Ogawa (Japon) et de Dominique Hecq (Australie). Les reproductions sont en noir et blanc dans le revue, je vous livre ici la version couleur du dessin illustrant le poème "Etreindre le vide" de Shizue Ogawa.


Etreindre le vide
Un homme parcourait la lande,
il en fit sa demeure, ayant abandonné sa maison en montagne.
Il se nourrissait de baies cueillies dans les arbres et au sol.
Il n’avait qu’un désir :
se dévouer aux autres.
Les vivants, les êtres mobiles et les objets inanimés,
tout correspondait à son désir.
Ses yeux souriaient toujours.
Il marche encore, dépoussiérant les ourlets de ses vêtements.
Etreignant le vide il possédait tout.
Au lever du soleil, face à l’est
au coucher, face à l’ouest.
Un messager était un oiseau qu’il ne pouvait pas voir,
une pierre qu’il pouvait voir.
(traduction conjointe de Shizue Ogawa et de Jacques Rancourt)

Toutes les infos concernant La Traductière sont ici

2 commentaires:

  1. CHER ERIC,

    je découvre votre travaille avec
    le PLUS GRAND PLAISIR !!!D

    J’ESPÈRE et je crois que nos univers se croiseront ...

    D'ici là,
    MEILLEURES SALUTATIONS,

    KARIANNE B.
    http://www.tellusvision.blogspot.ro/

    RépondreSupprimer
  2. Merci Karianne pour ton passage par ici, A très bientôt !

    RépondreSupprimer