dimanche 21 avril 2013

Keith Haring est à Paris



Keith Haring débarque à Paris pour deux expositions, l'une au 104, l'autre au musée d'Art moderne, au moment où la tour escalier de l'hôpital Necker, sur laquelle il réalisa une fresque en 1987, vient d'être sauvée par une vente aux enchères d'art contemporain et pourra ainsi être restaurée l'an prochain. Voilà pour moi une belle occasion de présenter à ma fille les oeuvres d'un artiste disparut trop tôt et pour lequel j'ai beaucoup de sympathie, et qu'elle ne connait que par les quelques reproductions accrochées au dessus de l'évier de la cuisine.



Ce jeudi 18 avril, le 104 invitait donc tout le monde à un vernissage festif et public (dans la limite des places disponibles) et autant le dire tout de suite, mieux valait être équipé d'un carton d'invitation. Pour accéder aux salles d'expositions il fallait enchainer plusieurs files d'attente, disposer de temps et de patience. La nef était illuminée et musicale, danseurs et danseuses sur des sons hip-hop se chauffaient dans tous les recoins pendant que les DJs aux platines, envoyaient l'énergie, l'électricité.



Ça pourrait presque ressembler à une fête si tout n'était pas canalisé, si nous ne marchions pas à tous petits pas le long des cordons et au rythme des ouvertures de portes et du bon vouloir des dizaines de vigiles. J'ai envie d'ouvrir les portes, de faire circuler l'air, les sons et les images. J'ai envie de voir tout le monde danser, échanger, se mélanger...
Nous repartirons deux heures plus tard après avoir admiré des danseurs magnifiques et généreux, mais sans avoir vu le début d'une peinture de Keith Haring. On reviendra...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire