lundi 21 mars 2011

Les cerisiers, les magnolias, sont en fleurs...



Il y a ces notes, souvent prises à la hâte dans mon carnet, et celles parfois juste esquissées dans un coin de mon cerveau, toutes ces petites choses sur lesquelles je me promets de revenir et qui finissent par s'empiler au fond de ma mémoire et qu'il faut de temps à autre tirer de l'oubli. Un peu pressé par un manque de temps évident ces derniers jours j'ai passé ici sous silence quelques évènements d'importance qui méritent que j'y revienne, même brièvement.
Je pense tout particulièrement aux deux conférences que nous avons données avec l'ami Ivan Sigg à l'ECV Paris (Ecole de Communication Visuelle) autour de la revue KUU. L'occasion pour nous, l'une des premières, d'avoir un discours sur notre démarche, de mettre des mots sur notre travail devant un auditoire de jeunes étudiants en arts graphiques. Je crois que nous avons réussi, même si cela nécessite peut-être encore quelques ajustements, à faire passer les énergies qui nous animent, la liberté qui est la nôtre dans notre travail.
Pendant 1H30 nous avons déroulé nos parcours atypiques, notre rencontre, nos expériences, nos outils, nos différents travaux en art postal, détournements et métamorphoses, nos sources d'inspirations, les liens que nous faisons naitre entre nos blogs, nos sites internet, la revue, la presse, les frontières que nous faisons tomber en créant, en inventant et en reliant au quotidien ces diverses activités, notre souhait d'ouvrir l'aventure aux autres et pour clôturer chaque séance nous sommes intervenus sur des 4ème de couv de la revue à partir d'éléments divers, timbres, macules, bouts de dessins sortis des poubelles, etc... Une belle façon pour nous de mettre en évidence et de faire la démonstration des contraintes et des libertés possibles dans l'échange graphique, artistique et humain.
J'ai beaucoup appris de ces deux conférences, j'espère qu'il en a été de même pour les élèves présents.

Dimanche, premier jour du printemps. Promenade dans les jardins du Parc Albert Khan à Boulogne Billancourt. Le jardin japonais est magnifique et paisible sous les cerisiers et les magnolias en fleurs. Je ne peux m'empecher de penser à ce qui se passe là bas...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire