jeudi 14 octobre 2010

La chauffeuse de C. Zuzunaga métamorphosée par Sigg et Meyer en Une de "A Nous Paris" #494



L'exercice est plus périlleux qu'il n'y paraît... Nous avions l'habitude de métamorphoser certaines images en intervenant l'un après l'autre, là, nous avons fait le choix d'intervenir en même temps.
Il s'agit donc d'avancer à deux dans le respect d'une surface déjà investie (rien à voir avec un travail qui aurait comme point de départ une surface vierge, blanche) et d'en conserver l'esprit, les couleurs et proportions. Il s'agit également de sentir les pistes empruntées par l'autre, ne pas les bloquer, les ouvrir et pouvoir en même temps suivre sa propre voix et sa propre vision de l'image. Il faut s'adapter à un rythme, à une vitesse d'exécution, à des outils, des techniques. Il s'agit également de se situer et se positionner dans l'espace. Les bras se croisent, les mains se heurtent et cherchent en même temps dans la boîte à feutres et à craies, il faut savoir attendre son tour et être attentif... Bref, ce n'est pas facile !
C'est presque une première, notre expérience précédente en la matière date de dimanche dernier chez WAD... D'autres à suivre... !

Métamorphose graphique de la Une de ANP#494 (Cristian Zuzunaga) par Ivan Sigg et moi-même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire