lundi 2 août 2010

Kaleidoscope



A la veille d'une période de disponibilité j'ai tendance à me laisser aller, me disant que j'aurai bientôt le temps de faire toutes ces choses auxquelles je pense, tranquillement. Le danger alors, est de partir un peu dans tous les sens, tout commencer, ne rien finir, flotter entre deux eaux... Esquisses, croquis, toiles en cours, l'inachevé et le désir de faire s'accumulent. Tout se concentre sur les quelques jours à venir, comme si ce laps de temps tel un trou noir allait enfin pouvoir absorber tous ces livres jamais lus, ces films manqués, ces discussions à reprendre, ces jeux avec les enfants.... Il n'en sera rien, bien sure et tant mieux, car le désir de découverte, de savoir, de créativité et de rencontre se renouvelle sans cesse, seconde après seconde... Mais quoi qu'il en soit, j'ai hâte maintenant, que viennent ces quelques jours à la montagne....

3 commentaires:

  1. Bonnes vacances et profites bien. Je vois bien le problème, dans ce cas, j'emmène toujours douze kilos de choses à faire que je n'utilise globalement pas ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ton texte ( je m'y reconnais un peu ) Et......j'aime ton petit carnet ( sur ton bureau ) . Phil

    RépondreSupprimer
  3. hé hé hé, je constate que nous sommes un peu tous les mêmes...

    RépondreSupprimer