vendredi 5 juin 2009

L'envie d'avoir envie


En sortant d'une exposition de peinture, j'ai très souvent envie de peindre. Voir la peinture des autres me donne de l'énergie, me permet parfois de mieux comprendre par où passer, d'entrevoir des pistes mais parfois aussi, me donne envie de tout reprendre à zéro, de tout repenser...
En quittant l'autre soir le Collège des Bernardins à Paris 75005, où sont exposées les oeuvres de "La suite Grunenwald" du peintre Titus Carmel, j'avais une fois de plus la sensation d'avoir élargi mes connaissances en peinture, d'en avoir encore appris. Je me sens souvent très proche du dessin, trop proche même parfois pour pouvoir parler de peinture, même si celle-ci est le médium utilisé. J'aimerai essayer de faire disparaitre ou de dépasser le trait, la cerne, approcher de plus près la matière, quitter la représentation, faire des infidélités à la narration....


Titus Carmel a étudié, observé, regardé, interrogé le "Retable d'Issenheim" de Mathias Grunenwald et il en restitue une série de 159 dessins, peintures, de formats identiques, et une grande peinture, une synthèse. A travers ces oeuvres il va décliner plastiquement le regard qui a été le sien sur l'oeuvre de Grunenwald, par petites séries à chaque fois, en s'attachant aux personnages de la crucifixion et à certains détails du tableau, en les isolant, mains, drapés, positions des corps. Et là, le trait, justement, va tout doucement laissé la place aux formes et du dessin il passe à la peinture, les repères s'estompent, l'essentiel est convoqué, le sujet s'efface, il n'y a plus seulement le sacré, il y a de l'humain, beaucoup d'humain.


Je pense souvent à voyager léger et c'est pourquoi le dessin me semble être l'acte créatif par excellence. Pas besoin de gros moyens, d'atelier immense. Je comprend celui qui peint un mur, une façade, un hall, ceux qui travaillent dans la rue, l'installation dans un lieu, l'association avec un architecte. Pour le reste, j'ai plus de mal, de sensations contradictoires, j'essaye de savoir où cela peut mener...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire